'Girls & Boys'

   HeForShe Campaign - Une Emma entrainante et son discours traduit.


Après avoir rédigé un article sur le livre de Sheryl Sandberg et le féminisme, je ne pouvais pas me permettre de vénérer en silence Emma Watsonrécemment nomméambassadrice des droits des femmes par les Nations Unies. Il était de mon devoir d'en parler sur mon blog. Si je l'admire encore plus et si vous avez sûrement aperçu son nom un peu partout sur la toile en début de semaine, c'est en raison de son discours prononcé dimanche dernier lors d'une conférence des Nations Unies pour le lancement de son programme de lutte contre l'inégalité hommes-femmes, appelé HeForShe. L'actrice américaine vedette d'Harry Potter a en effet donné un discours des plus réaliste, enthousiaste et encourageant, afin non seulement de faire prendre conscience aux citoyens du monde que l'inégalité des sexes est toujours d'actualité, mais également afin d'inviter et d'inciter la gente masculine à rejoindre cette bataille. 




     J'ai beaucoup d'admiration pour Emma Watson, qui pour moi incarne à la perfection la combinaison beauté et intelligence que toutes femmes rêvent de bénéficier. Sans plus tarder, je vous laisse écouter ce discours - si ce n'est pas déjà fait. Et pour les moins à l'aise avec l'anglais d'entre vous ou tout simplement pour ceux qui préfèrent le visualiser avec des mots, je me suis essayée à la traduction de ce discours, et m'excuse d'avance des fautes de traduction et de syntaxes que j'ai pu commettre.




"Aujourd'hui nous lançons une campagne appelé "HeForShe" (lui pour elle). Je m'adresse à vous parce-que j'ai besoin de votre aide. Nous voulons mettre fin à l'inégalité hommes-femmes, et pour cela, nous avons besoin que tout le monde participe. C'est la première campagne de ce genre aux Nations Unies : nous voulons essayer de mobiliser autant d'hommes et de garçons que possible pour être défenseurs de l'équalité des sexes. Et nous ne voulons pas simplement en parler, mais nous assurer que ce soit concret.
J'ai été désigné il y a 6 mois et plus j'ai parlé de féminisme, plus je me suis rendue compte que la lutte pour les droits des femmes est trop souvent devenue synonyme de haine envers les hommes. S'il y a une chose dont je suis sûre, c'est que cela doit cesser. Pour la petite histoire, le féminisme, par définition, c'est : "croire que les hommes et les femmes doivent avoir les mêmes droits et opportunités. C'est la théorie d'une égalité politique, économique et sociale des sexes."
J'ai commencé à remettre en question l'égalité des sexes il y a longtemps : lorsqu'à 8 ans, je ne comprenais pas pourquoi on me qualifiait d'autoritaire parce-que je voulais diriger le spectacle de l'école, alors que les garçons n'étaient pas appelés ainsi. (mais également) A 14 ans lorsque j'ai commencé à être sexualisée par certains magazines de presse, lorsqu'à 15 ans mes amies ont commencé à abandonner leur club de sport pour ne pas devenir trop musclée, lorsqu'à 18 ans mes amis étaient incapables d'exprimés leurs sentiments.
J'ai décidé que j'étais une féministe et cela ne me paraissait pas compliqué. Mais mes récentes recherches ont montré que "féminisme" est devenu un terme impopulaire. Apparemment, je fais partie des femmes dont les expressions sont perçues comme trop fortes, trop agressives, isolées, anti-hommes, non attirantes. Pourquoi ce mot met-il si mal à l'aise?
Je viens d'Angleterre et je pense qu'il est juste qu'en tant que femme je soit payée autant que mes homologues masculins. Je pense qu'il est juste que je puisse être en mesure de prendre des décisions au sujet de mon propre corps. Je pense qu'il est juste que les femmes  participe dans la politique et la prise de décisions de mon pays. Je pense qu'il est juste que socialement je bénéficie du même respect que les hommes. 
Mais malheureusement je peux affirmer qu'il n'y pas un pays dans ce monde où toutes les femmes peuvent espérer jouir de ces droits. Pas un pays de ce monde ne peut encore affirmer qu'il a atteint l'égalité des sexes.
Ces droits, je les considère comme des droits de l'Homme, mais je fais partie des chanceuses. Ma vie est un privilège absolu car mes parents ne m'ont pas moins aimé parce-que j'étais une fille. Mon école ne m'a pas freiné parce-que j'étais une fille. Mes mentors n'ont pas supposé que je pourrais aller moins loin parce-que je pourrais tomber enceinte un jour. Ces influences ont été les ambassadeurs de l'égalité des sexes qui font ce que je suis aujourd'hui. Ils ne le savent peut-être pas, mais ce sont des féministes involontaires qui sont en train de changer le monde aujourd'hui. Et nous avons besoin de plus de gens comme ça. Et si vous détestez toujours le mot, ce n'est pas le mot qui est important mais l'idée et l'ambition derrière. Parce-que toutes les femmes n'ont pas bénéficié des mêmes droits que j'ai. En fait, statistiquement, très peu en ont bénéficié.
En 1997, Hilary Clinton a fait un célèbre discours à Bejing à propos des droits des femmes. Malheureusement, beaucoup d'éléments qu'elle voulait changer sont toujours présents aujourd'hui. Mais ce qui m'a interpellée le plus, c'était que moins de 30% de son public était des hommes. Comment pouvons-nous engendrer des changements dans ce monde si seulement la moitié est invité ou se sent le bienvenu à participer à la conversation? Messieurs, j'aimerais profiter de cette opportunité pour étendre votre invitation officielle. L'égalité des sexes est votre problème aussi.
Car à ce jour, j'ai vu le rôle de mon père en tant que parent être moins bien vu par la société malgré mon besoin de sa présence, en tant qu'enfant, autant que de la présence de ma mère. J'ai vu de jeunes hommes souffrir de maladie mentale incapable de demander de l'aide par peur de les rendre moins homme. En fait, au Royaume-Uni, le suicide est la première cause de mort chez les hommes de 20 à 49 ans, devançant les accidents de la route, les cancers et les maladies cardio-vasculaires. 
J'ai vu des hommes devenus fragiles et peu confiants à cause d'un faux sentiment de ce qui constitue le succès masculin. Les hommes n'ont pas le bénéfice de l'égalité des sexes non plus.On ne parle pas souvent des hommes qui sont emprisonnés dans les stéréotypes des genres mais je peux voir qu'ils le sont, et que lorsqu'ils seront libérés de ça, les choses changeront naturellement pour les femmes. Si les hommes n'ont pas à être agressif pour être accepté, les femmes ne se sentiront pas obligées de se soumettre. Si les hommes n'ont pas à contrôler, les femmes n'auront pas à être contrôlées. Les hommes et les femmes devraient tous se sentir libres d'être émotifs. Les hommes et les femmes devraient se sentir libres d'être forts. Il est temps que l'on perçoit tous le sexe sur un seul spectre, et non comme deux ensembles idées opposées.
Si nous arrêtons de nous définir par ce que nous ne sommes pas et commençons par nous définir ce que nous sommes, nous pouvons tous être plus libre et HeForShe est à propos de ça. Il s'agit de la liberté. 
Je veux que les hommes comprennent ça, afin que leurs filles, sœurs et mères puissent être exempts de préjugés, mais aussi pour que leurs fils aient le droit d'être vulnérable et humain aussi - qu'il récupèrent les parties abandonnées d'eux-mêmes,  et, ce faisant, être une version plus vraie et complète d'eux-mêmes. 
Vous êtes sûrement en train de vous dire "qui est cette fille de Harry Potter? Et que fait-elle sur scène à l'ONU?" C'est une bonne question et croyez-moi, je me suis posée la même. Je ne sais pas si je suis qualifiée pour être ici. Tout ce que je sais, c'est que je me soucie de ce problème. Et je veux améliorer les choses. Et après avoir vu ce que j'ai vu, je pense qu'il est de mon devoir de dire quelque chose. Un homme politique anglais, Edmund Burke, a dit: "Tout ce qui est nécessaire pour que les forces du mal triomphe l'est suffisamment pour que de bons femmes et les hommes ne fassent rien." 
Dans ma nervosité pour ce discours et dans mes moments de doute, je me suis dit à moi-même fermement : "si ce n'est pas moi, alors qui ? Si pas maintenant, quand ?". Si vous avez des doutes similaires lorsque des opportunités se présentent à vous, j'espère que ces mots pourront être utiles.
Parce que la réalité est que si nous ne faisons rien, il faudra 75 ans, ou pour moi près d'une centaine d'années, avant que les femmes puissent s'attendre à être payées le même salaires que les hommes pour le même travail. 15,5 millions de filles seront mariées dans les 16 prochaines années, en tant qu'enfants. Et à ce rythme actuel, ça ne sera pas avant 2086 que toutes les filles rurales africaines seront en mesure de recevoir une éducation secondaire. 
Si vous croyez en l'égalité, vous pourriez être l'un de ces féministes involontaires que j'ai évoqué plus tôt. Et pour cela, je vous félicite.
Nous luttons pour un mot fédérateur, mais la bonne nouvelle c'est que nous avons un mouvement d'union. Il est appelé HeForShe. Je vous invite à aller de l'avant, d'être vu pour parler, pour être le "lui pour elle". Et de vous demander à vous-même : si ce n'est pas moi, qui? Si ce n'est pas maintenant, quand?
Merci."



**Par ailleurs, de nombreuses célébrités masculines ont déclaré leur soutien à Emma Watson et leur volonté de changer les choses, notamment en se prenant en photos avec le hashtag #HeForShe 

Alfie Deyes - Youtuber (Pointlessblog)

Harry Styles - Chanteur (1D)




Chris Colfer - Acteur (Glee)


Que pensez-vous de son discours ? Partagez-vous son opinion ? Et connaissez-vous, comme elle, des "féministes involontaires" ?
Sur ce je vous souhaite un bon week-end, qui ne s'annonce pas de tout repos pour moi (alors que j'en aurai bien besoin, du repos!)
Bisous, et n'oubliez pas de sourire xx




*Minute Titre: Comme Emma, dans son discours et son programme, invite les hommes autant que les femmes à lutter contre l'inégalité des genres, j'ai voulu intituler mon article avec un titre de chanson alliant ces deux sexes. Alors voilà, ça a donné un titre mythique de Blur, qui est un groupe de rock anglais formé à Londres en 1989. Il est notamment connu pour son titre Girls & Boys et Song 2, mais également pour sa rivalité avec le groupe Oasis. L'album le plus récent de Blur date de 2003 et malgré aucune officialisation de leur séparation, je crains que cet album n'est été le dernier.