'Four Women'

7 façons de s'affirmer et de lutter contre l'inégalité hommes-femmes 


Four Women - Nina Simone


La question de savoir si les hommes et femmes sont égaux est née au cours du XXe sicèle dans la plupart des pays. Dans le passé en effet, cette question n'en était pas vraiment une, puisque que la supériorité des hommes était un fait de la société indiscutable, une affirmation qui allait de soi. Il apparaissait alors logique que les femmes soient traitées différemment et aient un rôle minimaliste au sein de la société.
Heureusement, les moeurs sont faits pour être changés. Aujourd'hui la structure de la société et sa façon de penser a évolué, et les femmes sont maintenant indépendantes et censées être traitées au même niveau que les hommes, grâce à des générations précédentes qui se sont battues pour l'égalité des sexes dans tous les domaines. Cette (r)évolution  implique désormais que, dans les pays développés du moins, une femme peut travailler, conclure des accords, conduire, avoir un compte bancaire, voter...etc, bref gérer sa vie comme elle le souhaite. Ces petits gestes qui font partie de la vie quotidienne d'une femme constituent un ensemble de droits sans lesquels il serait inimaginable de vivre.

Je décide d'évoquer le sujet aujourd'hui car, dans un premier temps, bien que la journée des droits des femmes se déroule le 8 mars, j'estime qu'il n'existe pas de jour spécifique pour soulever ce problème, mais qu'il faut plutôt en faire une lutte permanente. La seconde raison tient également du fait que, allant partir vivre un an en Hongrie en Septembre prochain, j'ai effectué quelques recherches sur ce pays... et telle ne fut pas ma surprise en découvrant que la Hongrie est loin d'être le pays des droits de l'Homme, et en particulier des droits des femmes. En effet, il suffit de voir ce spot diffusé par la police hongroise (lien) pour comprendre que là-bas, toute femme violée l'avait bien méritée.

Force est de constater que malgré les combats déjà menés, une inégalité des sexes demeure.
C'est effectivement ce qui ressort de récentes interviews man-in-the-street (micro-trottoir) où les trois quarts des personnes interviewées ont répondu "Non" à la question: "Les hommes et les femmes sont-ils égaux?". Il existe en effet sans aucun doute des différences basées sur des facteurs biologiques et anatomiques tels que les chromosomes, la structure du cerveau, la sécrétion hormonale, la force physique, la gestion des sentiments... etc. Tandis que les hommes sont catalogués comme physiquement plus forts, les femmes au contraire,  incarnent habituellement l'idéal de la dignité intérieure et ce côté sentimental que l'on confond souvent avec la faiblesse. Alors qu'en réalité, la dignité est plus forte que la force physique.
En dépit de ces différences, les femmes s'affirment et affirment qu'elles sont égales aux hommes, et de plus en plus d'hommes se joignent à elles.

Afin de déterminer si les hommes et les femmes sont égaux, encore faut-il savoir ce qu'est l'égalité des sexes. Et bien, l'égalité des sexes est atteinte lorsque les hommes et les femmes sont dotés des mêmes droits ainsi que des mêmes opportunités dans tous secteurs de la société confondus, y compris la participation économique et politique et la prise de décisions. L'égalité des femmes se reflètent aussi lorsque les différents comportements, les aspirations et les besoins des femmes et des hommes sont perçus et évalués de la même façon. L'égalité des sexes fait référence à un traitement égal des individus basés sur leur sexe. Être égaux ne signifie pas que les femmes et les hommes sont les mêmes. Cela signifie qu'ils ont une valeur égale et qu'il convient de leur accorder un traitement égal. Cela implique donc que les femmes, hommes, filles et garçons devraient jouir des mêmes droits, des mêmes ressources, des mêmes possibilités et des mêmes protections.



Il apparaît en outre nécessaire de rappeler de nouveau que le féminisme n'est pas un mouvement prônant la supériorité des femmes. Etre féministe c'est se battre pour une égalité, pas une supériorité de l'un des sexes, sinon le combat serait dénué de sens et de logique. Faire en sorte que les hommes et les femmes soient mis sur un même pied d'égalité, voilà en quoi consiste le féminisme.

Dans de nombreux cas à l'heure actuelle, les femmes n'arrivent pas à occuper les plus hauts poste d'une entreprise et elles gagnent en moyenne 77 % du salaire qu'un homme occuperait à leur place pour le même poste et le même nombre d'heures. Les salaires devraient reposer sur la qualité du travail, l'ancienneté, le nombre d'heures et l'investissement fourni, pas sur la présence ou non d'un pénis dans le pantalon de l'employé.  Je trouve cela regrettable de voir qu'une femme est toujours perçue aux premiers abords comme une personne faible, trop sensible, crédule ou incompétente, et de voir qu'au quotidien elle doit travailler ou s'investir deux fois plus pour faire ses preuves et montrer qu'elle en veut. 

Je n'ose alors à peine parler de certains pays en voie de développement où le façon dont les femmes sont traitées s'apparente à de l'esclavagisme.. Alors il est de notre devoir de continuer le combat que nos grands-mères et arrières-grands-mères ont entrepris, et de transmettre cette nécessité du combat tant au plus jeunes filles qu'aux hommes et garçons.

Comme l'a dit Emma Watson, ambassadrice du mouvement HeForShe à l'ONU : "Si ce n'est pas maintenant, quand? Si ce n'est pas moi, qui?".
J'ai donc trouver sept moyens pour une femme de s'imposer, changer les choses et effacer le clivage Hommes/Femmes, au travail comme à la maison:

  1. Respectez le sexe opposé et sa façon de penser : rappelez-vous, nous sommes tous égaux en droit, mais pas tous les mêmes. La lutte sera crédible si elle se fait dans le respect et la solidarité, il n'y a aucun adversaire.
  2. Ne vous sous-estimez pas. Ne laissez pas les mentalités ordinaires communes l'emporter sur la votre. Croyez en vous. Vous valez autant qu'un homme, même si votre patron vous paie 25% de moins et c'est en y croyant d'abord vous-même qu'il y croira aussi.
  3. Autorisez-vous à être ambitieuse, il n'y a pas de mal à ca. L'ambition n'est pas un défaut, cela ne veut pas dire non plus que vous êtes sans coeur ou opportuniste. N'hésitez pas à viser haut et à vous battre pour l'obtenir. L'ambition n'est pas masculine.
  4. Équilibrez le temps consacré aux activités professionnelles et aux activités domestiques entre les membres de votre foyer. Proposez à votre père de tondre la pelouse pendant qu'il ferait la vaisselle. Bah quoi, pas de barrière ni de cliché.
  5. Attribuez-vous le mérite de votre succès : ce n'est pas parce-qu'on vous a aidé, pas parce-que vous avez eu de la chance, pas parce-que ce n'était pas si compliqué que ça. Non, c'est parce-que vous êtes la clef de votre réussite. Personne ne pensera que vous le méritez si vous ne le pensez pas vous-même. Appropriez-vous votre réussite.
  6. Exprimez-vous, osez dire ce que vous pensez. Prenez la parole, parlez fort et faites entendre votre opinion, pour n'importe quel sujet.
  7. Enseignez aux jeunes de votre famille cette égalité des sexes, car ce sont les soldats de demain. Si le respect se retrouve dans la cour de récré, il se retrouvera dans la salle de réunion d'une entreprise.


Je n'ai plus internet depuis vendredi, mais j'avais cet article qui traînait dans mes brouillons, alors je le poste vite fait depuis mon portable temps que j'ai de la 3G et des Go internet à utiliser. Merci d'avoir lu l'article jusqu'au bout, et n'hésitez pas à me dire ce que vous en penser. Bonne fin de semaine, et n'oubliez pas de sourir xx. Oh et laissez votre adresse mail dans la barre à gauche afin d'être prévenu des prochains posts ;)