'Dear Mr President'

Remaniement? Remanierez-vous plutôt !


Dear Mr President - P!nk



Je pars dans tout les sens pour au final ne pas dire grand chose, mais il m'est difficile de mettre des mots sur ma pensée et mon ressenti, sans risquer d'y aller trop fort et de manquer de respect.

Lettre ouverte au Président, et, au fond, à toutes les personnalités politiques.


Le sourire des français est aujourd'hui timide et fébrile pour certains, nul et inexistant pour d'autres. Tout comme la croissance, finalement. Consciente de la gravité de la crise économique qui tend à se transformer en une période de dépression semblable à 1929, je ne peux pour autant contenir ma stupéfaction quant à la manière dont cette dernière est gérée. Des promesses irrespectables et donc irrespectées, un adultère médiatisé, un conseiller et directeur en communication aux goûts de luxe, un ancien directeur du FMI aux couilles de luxe, des propos de parlementaires racistes envers une ministre, des actions magouilleuses à répétition, des ministres indisciplinés, des egos qui semblent prévaloir sur l'efficacité, des déclarations chocs réfléchies, des livres rédigés dans un but purement lucratif et honorifique, des disputes puériles digne d'une cour de récré, des mises en examen minutées et calculées, des mensonges successifs et excessifs... Vous nous prenez pour des singes, mais ne comprenez-vous pas que derrière vos costards à mille euros, ce sont vous les animaux
Je suis abasourdie, dépitée mais surtout attristée d'assister impuissante à cette débâcle. L'impuissance est effectivement, sans aucun doute, le pire des sentiments. Que faire ? Voter pour des incapables ? S'abstenir et être mécontent du résultat ? Descendre dans la rue et perdre une journée de travail ? Payer ces impôts & charges mensuelles et finir au resto du coeur ? Nous sommes dans une impasse, un tunnel sans issue. Non sans être de nature défaitiste, je suis malheureusement consciente du caractère fatal de la posture dans laquelle nous nous trouvons. Ni une nouvelle rentrée, un nouveau gouvernement, ou même un nouveau Président, la droite, le FN, la sortie de l'Euro... ne permettront de modifier la machine politique. Un remaniement ? Remanierez-vous, oui ! Aujourd'hui j'ai perdu toute confiance. Cette perte de confiance, aussi profonde soit-elle, ne serait pas réellement dramatique si elle ne concernait que vous. Or j'ai également perdu confiance en mon pays, en les médias, en mes choix de vie, en l'avenir.

Sans même évoquer le futur, je ne peux m'empêcher de constater que la rentrée n'aura jamais autant dominé les conversations et raisonné dans nos oreilles que cette année. Officiellement pleine d'espoir et de renouveau pour les politiciens, officieusement décourageante et accablante pour les français. Avec entre autres un changement du rythme scolaire sans queue ni tête, un coût de la vie étudiante supérieure à l'inflation, une hausse - plus symbolique que significative - de la bourse du CROUS (+O,7%), l'annonce de la fusion de la prime pour l'emploi et du RSA, un taux de chômage chez les jeunes diplomés (22,4%) dangereusement grandissant, une hausse surprenante des impôts, un embargo russe soudain, un déficit public à faire retourner Louis XVI dans sa tombe et un nombre d'exilés fiscal croissant, je vous avoue que je ne sais où donner de la tête. Dois-je rire ou pleurer ? Sincèrement, la conjoncture actuelle est tellement ridicule qu'il est préférable d'en rire, afin de ne pas se laisser sombrer dans la mélancolie.
Mélancolique je le suis, car en 2012, alors que je ne disposais pas encore du droit de vote, cela ne m'empêchait pas d'avoir une opinion et un avis bien tranché. En 2012, j'étais déjà consternée par la situation économique mondiale et nationale, mais surtout j'avais encore fois en l'avenir et en mes futurs dirigeants. Car oui, en 2012 je ne pouvais plus sentir notre ancien Président et était pleine d'espoir quant à cette nouvelle étape de la période d'alternance qui caractérise la Vème République depuis 1981. Le changement était censé être maintenant, et j'y croyais. Alors je vous le demande solennellement, changez vous même ou bien changez de métiercessez vos âneries et imbécillités et surtout, préoccupez-vous de la France plutôt que de votre petite personne et de votre compte en banque.

Sincèrement,                                         
une étudiante française abattue.


_____________________________


*Minute Titre: P!nk (Alecia Beth Moore, de son vrai nom) est une chanteuse américaine dont le caractère bien trempé et engagé se retrouve dans ses albums. Son dernier en date, The Truth About Love, fut lors de sa sortie en 2012 n°1 des Charts dans 7 pays différents, et n°4 en France.



Et vous, si vous pouviez parler au Président, que souhaiteriez-vous lui dire ? Le féliciter, l'insulter, l'encourager, le secouer? Dites moi tout.
Si l'envie vous prend de connaître la nature de mes prochains articles, il suffit de vous inscrire à ma newsletter. Et puis pourquoi pas partager mon article sur les réseaux sociaux, à défaut de partager mon avis.
En dépit de tout, n'oubliez pas de sourire xx