The Film did not go 'round'

Spécial César et Oscars : Ces films et discours à voir ou revoir






          Après avoir retracé dans un post la cérémonie musicale prestigieuse que sont les Grammy awards, aujourd'hui, je m'attaque au cinéma. En enffet, ce week-end, le 7ème art était à l'honneur. Depuis plusieurs années maintenant, je ne louperai pour rien au monde la Cérémonie des César, diffusée en clair sur Canal+ et qui récompense les meilleurs personnes impliquées dans la création d'un film. Il existe en effet une bonne vingtaine de catégories différentes, parmi lesquelles on retrouve les acteurs, les actrices, les second rôles, les espoirs, le son, le montage, la photo (comprendre la lumière), la réalisation, les costumes, les décors, le film... Ceci étant dit, la grande majorité des films nommés, à mon plus grand désespoir, je ne les ai pas vu. Chaque année en effet, devant mon poste de télé, je me dis que j'aurai du prendre 3h de mon temps pour me rendre au cinéma voir tel ou tel film. Desquels s'agit-il ?

  • Les Combattants


          Après avoir vu la bande annonce de ce film au moment de sa sortie en salle, j'avais de suite conseillé à une amie de le regarder : d'une part parce-qu'elle fait partie de l'armée, d'autre part parce-que Kevin Azaïs ressemble terriblement à son ex. Bon c'est bien beau de le recommander, mais encore faut-il le regarder soi-même. Or je n'ai étrangement pas pris le temps de le faire. Allez comprendre. Lorsque j'ai vu, premièrement qu'il était nommé dans de nombreuses catégories, puis que Kevin Azaïs avait remporté le César du meilleur espoir masculin, que le César du meilleur premier film lui lui avait été attribué et qu'enfin Adèle Heanel avait décroché le César de la meilleure actrice, j'ai compris que j'avais effectivement commis une erreur en ne me rendant pas au cinéma à temps.




  • Timbuktu
          Timbukty raconte l'histoire d'une ville tombée le joug des extrémistes religieux, et de ses habitants qui subissent, impuissants, le régime de terreur des djihadistes. Kidane et les siens semblent un temps épargnés par le chaos, mais leur destin bascule le jour où Kidane tue accidentellement Amadou le pêcheur qui s'en est pris à sa vache préférée. Il doit alors faire face aux nouvelles lois de ces occupants venus d’ailleurs. Ce film a reçu sept César : celui du meilleur son, meilleure photographie, meilleur scénario original, meilleur musique originale, meilleur montage, meilleur réalisateur et enfin le césar le plus prisé : le meilleur film. Dans un contexte mondial mais aussi national difficile et sensible à ce sujet, ce film semble être une vraie pépite, à voir absolument. Qui plus est, le discours du réalisateur Abderrahmane Sissako était touchant, de même que la productrice Sylvie Pialat, très humble pour un producteur de film, soit dit en passant.




  • Diplomatie
          Diplomatie est l'adaptation de la pièce du même nom. André Dussollier et Niels Arestrup étaient déjà les deux acteurs principaux, ayant joué la pièce plus de 200 fois, et c'est donc tout naturellement qu'ils ont repris leurs rôles respectifs au cinéma. André Dussolier incarne le consul suédois Raoul Nordling tandis que Niels Arestrup campe le Général Dietrich Von CholtitzCe film retrace un moment historique à savoir la nuit du 24 au 25 août 1944, où le sort de Paris est entre les mains du Général Von Choltitz, Gouverneur du Grand Paris. Celui-ci se prépare, sur ordre d'Hitler, à faire sauter la capitale. Issu d'une longue lignée de militaires prussiens, le général n'a jamais eu d'hésitation quand il fallait obéir aux ordres. C'est tout cela qui préoccupe le consul suédois Nordling lorsqu'il gravit l'escalier secret qui le conduit à la suite du Général à l'hôtel Meurice. Utilisant toutes les armes de la diplomatie, le consul va essayer de convaincre le général de ne pas exécuter l'ordre de destruction.
Ce film sortira le 5 Mars, et lorsque je l'ai découvert par le César de la meilleure adaptation, je me suis dit qu'il fallait vraiment que j'aille le voir, ayant un penchant pour les films historiques, et tout particulièrement les films sur les guerres du 20e siècle.


______________________________________





          Concernant la cérémonie des Oscars qui s'est déroulée cette nuit au Dolby Theatre à Los Angeles, là encore, de très beaux films ont été récompensés. Etant en vacances, j'avais prévu de rester éveillée pour regarder la cérémonie en streaming. Mais je me suis finalement contentée d'un épisode de Scandal avant de m'endormir. De la même façon, en regardant le palmarès ce matin, je me suis dit qu'il fallait absolument que je vois ces films :



  • Whisplash
          Je n'ai aucune excuse pour ne pas avoir été voir ce film, que j'avais repéré dès sa sortie par son synopsis et son acteur principal Miles Teller que j'apprécie beaucoup. J'avais prévu d'y aller un dimanche, je me souviens, puis j'ai dû avoir du retard dans mes devoirs et avoir dû y renoncer. Passionnée de musique et en constante recherche de motivation et de force pour réaliser mes rêves, ce film m'avait l'air tellement intense et puissant, juste ce don il me faut. Bref, il faut que j'aille le voir, d'autant plus qu'il a remporté l'Oscar du meilleur montage et du meilleur mixage sonore et que J.K Simmons a reçu l'Oscar du meilleur second role







  • Birdman
          En salle mercredi en France, Birdman est l'histoire d'un acteur qui était mondialement connu à l'époque où il incarnait un célèbre super-héros et avait absolument tout. A présent tombé dans l'oubli et le désespoir, il tente aujourd’hui de monter une pièce de théâtre à Broadway dans l’espoir de renouer avec sa gloire perdue. Durant les quelques jours qui précèdent la première, il va devoir tout affronter : sa famille et ses proches, son passé, ses rêves et son ego. Ce film a été récompensé par de nombreux Oscars : meilleure photographie, meilleur scénario original. mais surtout les plus prestigieux : meilleur réalisateur et meilleur film. On y retrouve par ailleurs Emma Stone que j'apprécie énormément.





  • Une merveilleuse histoire du temps
        En découvrant le palmarès des récompenses, j'ai été intrigué par celui qui avait obtenu l'Oscar du meilleur acteur. En effet, je n'avais jamais entendu parlé d'Eddie Redmayne jusque là. Bon, après vérification sur Google, je me suis rendue compte qu'en fin de compte je connaissais cet acteur depuis le film Les Misérables et les Golden Globes. Puis j'ai vu sa réaction et son discours lorsqu'il a reçu l'Oscar, et j'ai été extrêmement touchée par la sincérité et l'émotion de ce jeune homme. C'est pourquoi j'ai de suite été voir la bande annonce du fim pour lequel il a été récompensé : « Une merveilleuse histoire du temps ». Et là, gros coup de coeur. N'ayant pas lu le synopsis, au début j'ai eu peu qu'il ne s'agisse que d'une banale histoire d'amour.. mais ce film est bien plus que ça, et du si peu que j'ai vu : Eddie Redmayne semble effectivement extrêmement bien jouer ! J'irai donc voir  ce film dès sa sortie en France le 11 mars.



          La cérémonie des Oscars a également été marquée par l'entrée théatrale de son maitre de cérémonie Neil Patrick Harris (vidéo) (qui a par ailleurs tout en humour dénoncé le fait qu'aucune personne de couleurs n'étaient nommés), mais aussi par l'Oscar de la meilleure actrice décernée à Julianne Moore,  l'émouvante réaction d'Eddie Redmayne (x) ou encore celle de Patricia Arquette qui a profité de cette tribune pour parler des droits des femmes et de l'égalité des sexes du point de vue des salaires (x). Mais ce qui m'a le plus interpellé, c'est le bref discours que Graham Moore a prononcé lorsqu'il est venu récupéré son Oscar du meilleur scénario adapté pour le film The Imitation Game.
*Vous pouvez retrouver la traduction en bas de la vidéo





"Quand j'avais 16 ans, j'ai tenté de me suicider car je me sentais bizarre, et je me sentais différent, comme si ma place n'était pas ici. Et maintenant je me tiens debout sur cette scène. Donc j'aimerais que ce moment serve pour n'importe quel enfant qui a l'impression d'être bizarre, d'être différent ou de pas être faite pour ce monde, de ne trouver sa place nulle part. Si, tu appartiens à ce monde. Je te le promets. Si. Reste bizarre. Reste différent. Puis lorsque ça sera toi, lorsque ça sera à ton tour de venir sur cette scène, s'il te plait fais passer le même message."



N'hésitez pas à partager et à vous abonnez à la newsletter, mais surtout à me faire partager vos moments forts de ces deux soirées ainsi que les films qui vous ont marqués.


Minute Titre: Je cherchais dans ma playlist une chanson avec le mot 'film' dedans afin de pouvoir titrer mon article, et c'est ainsi que je suis retombée sur Nada Surf, ce groupe de rock américain que j'avais connu grâce à leur apparition dans Les Frères Scott. Lucky est un album qui tournait en boucle à une période de ma vie, et dont See This Bones et Here Goes Something reste mes chansons préférées.